Contre le logement indigne, Évreux Ensemble propose à l’agglomération l’instauration d’un « permis de louer »

“Clientélisme et proximité avec l’islam politique à Évreux..”
20 janvier 2021
Pour nos enfants, ouvrons les cours de nos écoles pendant les vacances
20 avril 2021

Contre le logement indigne, Évreux Ensemble propose à l’agglomération l’instauration d’un « permis de louer »

Le fléau de l'habitat indigne touche tous les quartiers. A l'heure où l'on assiste à une explosion de la précarité, nous sommes donc convaincus qu'il faut taper vite et fort contre les marchands de sommeil qui profitent chaque jour de la vulnérabilité des populations les plus précaires, condamnés à vivre dans des conditions inacceptables.

A l'occasion du Conseil d'agglomération du mardi 13 avril 2021, le Groupe Évreux Ensemble a donc proposé par la voix de la conseillère municipale Nathalie LAGOUGE la création d'un « permis de louer » à Évreux. Ce dispositif, issu de la loi ALUR , vise à lutter contre les logements jugés indignes/insalubres. Il permet aux EPCI établissements de coopération intercommunale (EPCI) de définir certains secteurs géographiques à l'intérieur desquels une autorisation préalable en mairie est obligatoire pour valider la mise en location d'un bien immobilier. De nombreuses communes de différentes tailles l'ont adopté, comme Tourcoing, Villiers le Bel, Clichy, Boulogne sur Mer ou encore Rouen... Très concrètement, avec cette mesure proposée par la Gauche et les écologistes d'Evreux, les propriétaires qui souhaitent mettre en location un logement insalubre devront fournir différents diagnostics aux services de la ville ou de l'agglomération. En conséquence, si le logement n'est pas déclaré viable, qu'il porte atteinte à la sécurité ou la salubrité publique, le propriétaire pourra recevoir un refus de louer ou sera soumis à des travaux de rénovation.

Pour Nathalie LAGOUGE conseillère municipale d'opposition et Timour VEYRI conseiller régional et président d'Évreux Ensemble : « Aux côtés des habitants, nous sommes mobilisés pour défendre les locataires contre les marchands de sommeil qui profitent de la misère humaine. Face à la crise sociale, l'agglomération doit jouer son rôle. C'est pourquoi, nous nous réjouissons de l'accord d'Évreux-Porte de Normandie qui semble accepter notre proposition de création d'un "permis de louer" et qui va mettre en place un groupe de travail avec M. Franck Benard, vice-président à /'équilibre territorial et social de /'Habitat. Ce dispositif est une opportunité pour améliorer la vie de nombreux habitants de l'agglomération. Nous serons vigilants à ce que cette proposition soit mise en œuvre aussi vite que possible »